Semaine banalisée 5è,4è et 3è

par Mme Caillot

Pendant que les classes de 6ème seront en séjour d’intégration, les élèves de 5ème, 4ème et 3ème auront un emploi du temps modifié avec des interventions pour tous les niveaux.

L’association Olympio interviendra sur les 3 niveaux de classe et abordera les thèmes suivants sous forme d’animations interactives :

Classe ULIS : "Pas si nul" sur l’estime de soi

Des échanges autour de reproductions d’oeuvres significatives de l’Art Moderne introduisent, en effet, chaque débat et jeu de rôle
 

Niveau 5ème  : " Pitbull" sur le harcèlement entre élèves

Le bullying (bully en anglais : “tyran”), désigne une violence physique ou psychologique perpétrée de façon répétée, dans une relation de domination et d’humiliation, à l’encontre d’une personne qui aura de plus en plus de difficulté à s’en sortir.
Le “cyberbullying” - via internet - en est une forme récente.

Un élève sur cinq se déclare victime de bullying (et un sur trois de ceux qui utilisent Internet), quantité de jeunes en sont témoins ou y sont mêlés et nombre d’adultes en ont vent…
Malgré cela, peu nombreux sont ceux qui tentent d’y mettre fin.
Le bullying se nourrit d’une relation triangulaire : agressé, agresseur et spectateurs,réunis par une “loi du silence”.

Lors de cette séance de sensibilisation d’1h30, les élèves vont se voir proposer une situation et jouant le rôle des témoins– jeunes et adultes – vont imaginer les arguments et les comportements les plus efficaces.

Niveau 4ème : "Morts de rire" raillerie, dérision, une violence insidieuse

Certes, le rire facilite les rapports. Toutefois certains traits d’humour ne sont pas sans conséquences : certains blessent, d’autres suscitent des attitudes de rejet, ou, délégitimant tout et tous, brouillent les valeurs, et affectent le travail…

Voici l’occasion d’évoquer la perversité qui se cache sous l’excuse du « c’est pour rire ! », l’agression « à bas-bruit » dissimulée derrière un humour apparemment anodin, et les conséquences d’un état d’esprit qui favorise la dépression et le pessimisme ambiant.
 

Niveau 3ème : "Emoi ...et toi" Dimensions affectives, psychologiques et socioculturelles

Dimensions affectives, psychologiques et socioculturelles. Richesse et complexité de toute relation intime, critique de certains comportements, respect de soi et de l’autre, etc.

L’amour est un sentiment complexe. Personne ne nous le dit vraiment. Certes, on nous parle système reproducteur, pilules, préservatifs, Sida ou syphilis,… On aimerait qu’on nous dise aussi
que c’est bien d’aimer et que ça rend plus beau, plus équilibré, plus libre, que l’on peut faire des erreurs (car ce n’est pas simple) et puis se reprendre.
Mettant l’accent sur les rapports entre sexualité et vie affective,
“Émoi… et toi” nous aide à comprendre nos peurs, à oser échanger sur nos inquiétudes, à intégrer des raisonnements rationnels malgré le caractère irrationnel du sujet.
L’animation insiste sur le fait qu’il faut être deux pour aimer : deux êtres consentants qui doivent conserver leur autonomie.

 

Voir en ligne : Olympio - prévention - sensibilisation